Résidences d’artistes 2019-2020

Aide à la création

Outre Brice Duisit, artiste associé, le CIMM accueille cette saison les ensembles Micrologus et Ballata, originaires respectivement d’Assise (Italie) et d’Annecy/Genève. 

Ensemble Micrologus, dir. Patrizia Bovi

Donna, posso io sperare ? Ballades d’amour et Madrigaux de Nicolò à Florence au XIVe siècle

Micrologus est accueilli sur un programme du Trecento italien, à travers l’œuvre de Nicolò, compositeur actif à Florence au XIVe siècle. Il est l’un des exemples les plus significatifs de l’union extraordinaire entre la poésie et la musique qui a imprégné le Trecento. Patrizia Bovi y met à l’honneur la langue toscane qu’elle affectionne et à laquelle elle sait rendre toute sa saveur.

Le spectacle sera créé le 15 mai 2020 en ouverture du festival Les Marteaux de Gellone.

Lien vers la page Résidence Micrologus!

Ensemble Ballata, dir. Baptiste Chopin

Gorgones et Dragons. Résonances d’un Moyen Âge fantastique et fantasmé

C’est à un voyage à travers le monde médiéval du fantastique et du merveilleux que nous convient Baptiste Chopin et l’ensemble Ballata. Entre un Moyen Âge idéalisé et fantasmé par le public et les artistes modernes, et des artifices fantastiques nourrissant un projet artistique ou politique dans l’Europe féodale, cette résidence et le concert offrent toutes les nuances d’un univers qui continue de nourrir l’imaginaire collectif.

Création le 23 mai 2020 à Saint-Guilhem-le-Désert, durant le festival.

Lien vers la page Résidence Ballata!

Brice Duisit

Poésie lyrique latine à l’époque romane

De cette tradition poétique latine précédant la genèse du trobar occitan, seuls les manuscrits destinés aux pratiques liturgiques nous sont parvenus notés (en neumes aquitains). Mais pouvait-il en être autrement dans une société où le savoir et la culture prennent vie au sein même des grands centres monastiques ? Certes, si l’utilisation de ces poèmes liés à la liturgie conditionne leur interprétation, ils restent à aborder comme des poésies chantées. Il ne s’agira pas ici de détourner ou de désacraliser le contenu de ces textes, ou de dévoyer l’essence même de leur message. Bien au contraire, la pensée qu’ils véhiculent restent le centre de l’expression ; il conviendra de sortir ces chants de leur fonction liturgique initiale pour les porter à la bouche et à l’expression introspective de celui en qui ils résonnent.

Ce seul en scène sera créé le 22 mai 2020 pour Les Marteaux de Gellone.

Lien vers la page Résidence Brice Duisit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *