4 juillet 2019

Ensemble Ballata – Gorgones et Dragons

Résonances d’un Moyen Âge fantastique et fantasmé

Le domaine du fantastique et du merveilleux sont aujourd’hui ancrés dans la culture populaire (littérature, cinéma, séries, jeu vidéo…) et souvent associés à l’univers médiéval. Dans le répertoire musical du Moyen Âge proprement dit, on retrouve effectivement cette thématique. Il y est question de monstres bibliques, de mythologie, de miracles, de chimères, et d’un bestiaire bigarré et ésotérique. Traversant les siècles depuis les premiers troubadours jusqu’au début du XVe siècle, ces images sont souvent des métaphores pour illustrer pêle-mêle la grandeur d’un mécène, dénoncer des infamies politiques, énoncer de hauts faits épiques, mettre en avant des aspects théologiques ou bien sûr pour valoriser l’amour courtois.

Il s’agira pour l’ensemble Ballata lors de cette résidence de préciser ce contexte musical et culturel dans lequel les musiciens médiévaux ont fait appel à des éléments relevant du fantastique, du merveilleux et du surnaturel, mais aussi de trouver les moyens artistiques pour illustrer ces caractères et tout à la fois les relier et les mettre en regard des références culturelles collectives actuelles.

L’Ensemble Ballata s’appuiera sur un instrumentarium riche et propice à l’émerveillement du public : outre les flûtes, les vièles, le luth et la guiterne, déjà bien représentés dans les ensembles spécialisés de musiques anciennes, on pourra entendre résonner ici des instruments plus rares tels que le qanun, le psaltérion, le clavisimbalum et l’organistrum. Quatre de ces instruments ont été réalisés par Olivier Féraud, archéo-luthier reconnu qui a d’ores et déjà beaucoup travaillé en collaboration avec le CIMM. Les musiciens s’attacheront à travailler pour l’essentiel depuis les facsimile des sources manuscrites, continuant d’inscrire le travail de fond de l’ensemble Ballata sur la recherche des pratiques musicales médiévales. La transmission de la dimension narrative des pièces abordées sera une des clés de ce projet, portée et mise en valeur notamment par l’engagement vocal et presque théâtral de la voix de Marie-Pierre Duceau.

Entre un Moyen Âge idéalisé par le public et les artistes modernes, et des artifices fantastiques nourrissant un projet artistique ou politique dans l’Europe féodale, ce projet de résidence et le concert qui y est associé offrent toutes les nuances d’un univers qui continue de nourrir l’imaginaire collectif.

2 sessions de résidence et création.

Les Musiciens

  • Baptiste Chopin : qanun, psaltérion, clavisimbalum, direction
  • Marie-Pierre Duceau : chant
  • Dana Howe : luth et guiterne
  • Amandine Lesne : vièles à archet, organistrum
  • Nicolas Zorzin : flûtes à bec

Biographie

Ballata est né en 2012 à l’initiative de Baptiste Chopin, fruit de la rencontre de musiciens férus et passionnés par le riche répertoire médiéval à l’issue de leurs études à la Haute École de Musique de Genève. Formé de trois à cinq musiciens selon les programmes, l’ensemble Ballata s’est donné pour vocation de porter et valoriser les musiques médiévales auprès du plus large public, en France et à l’étranger.

Ces musiques si différentes de nos habitudes d’écoute contemporaines trouvent leur place dans des programmes riches et vivants, où l’exigence philologique rencontre le plaisir de transmettre ce patrimoine et de partager une expérience musicale commune. À travers leurs concerts, les musiciens de l’ensemble, enseignants par ailleurs, sont fortement attachés à la dimension pédagogique et de médiation, en s’associant à des institutions et des projets culturels plus larges : musées, châteaux, archives départementales, collèges, écoles de musique et conservatoires, établissements hospitaliers…

http://www.ballata.net/