10 juillet 2019

prochains concerts

19 novembre 2019

à 19h15 dans la Salle de répétition du théâtre La Vignette, Montpellier

Brice Duisit en concert pour fêter les 5 ans du CIMM !

Cantare… Chantar… Chanter

Chansons en langue latine, de langue d’Oc et d’Oïl des XIIe, XIIIe et XIVe siècles.

Brice Duisit / voix & vièles à archet

Héritière du modèle de l’Antiquité, la poésie médiévale est pensée avec le chant : elle est destinée à être entendue portée par une mélodie… Inspirées des modèles latins, les premières poésies en langues vernaculaires donneront naissance à la chanson d’amour et à une multitude de registres poétiques qui coexisteront dans le plurilinguisme des sociétés médiévales.

Là où nous ne percevons que des chansons, l’auditeur médiéval entend des versus, des cansòs, des sirventès, des chansons de geste ou d’aube, des virelais et des rondeaux. Ce sont autant de formes poétiques et musicales qui dépendent du lieu et du contexte de leur performance. Ainsi, l’intimité d’une Chanson courtoise n’aura que peu à voir avec l’exaltation nécessaire à la performance d’un sirventès, ni avec l’introspection générée par un air qui commente le Cantique des Cantiques. Ce programme propose d’entendre un florilège de pièces, de répertoires et de périodes variés : formes poétiques, modes musicaux et langues différentes qui nous plongent aux racines anciennes de notre culture.

Tarifs : 

  • Normal : 20 €
  • Réduit (Donateurs & adhérents) : 12 €
  • Etudiants (hors UM3)/Jeunes (15-27 ans) & Solidaire : 5 €
  • Moins de 15 ans et Etudiants UM3 : gratuit

Billeterie : 

  • en ligne sur ce site, onglet « Billetterie »
  • sur place, 1 heure avant le concert

5 décembre 2019

à 12h30 à la Pause musicale (salle du Sénéchal), Toulouse

Ladoncs chantatz, amics ! Concert/Joutes poétiques et musicales

Brice Duisit : chant, vièle à archet

Roland Pécout : poète, écrivain

https://www.youtube.com/watch?v=6YxrhdAmq4Y&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1WFmBgbETnzVMh
hVOWKH1i05WRZ3MXdCkZ6rID
4S7GLXLgdIAy5Fn5VXE

Informations

Entrée libre

https://lecatalogue.jimdo.com/la-pause-musicale/

En partenariat avec La Pause musicale et le COMDT (Toulouse).


6 décembre 2019

à 20h30 au COMDT, Toulouse : Françoise Flore Atlan et Shadi Fathi

Le Souffle des Roses – De la Perse à La Méditerranée

Entre tradition et modernité, ce duo nous invite à une profonde alchimie sonore, à travers chants sacrés et profanes des trois traditions monothéistes de Al Andalus : chants des femmes troubadours et séfarades, poèmes soufis, chants extatiques d’Hildegarde Von Bingen …
Le chant habité de Françoise Atlan et le souffle admirable du setar de Shadi Fathi se rejoignent dans les énergies des percussions et nous invitent à un véritable parcours initiatique fait d’intimité et d’altérité.

Françoise Flore Atlan : Chant
Shadi Fathi : Setar, shourangiz, daf

https://www.youtube.com/watch?time_continue=23&v=z7Ehu5yOWUk

Informations :

Tarifs : 15/10/5 €
Réservations auprès du COMDT au 05 34 51 28 38

https://www.comdt.org/evenements/evenement/le-souffle-des-rosesde-la-perse-a-la-mediterranee/

Organisé par le COMDT, Toulouse.


13 décembre 2019

à 21h00  à l’église des Dominicains, 8 rue Fabre, à Montpellier :

Voix – Histoires de femmes, saintes, visionnaires

Patrizia Bovivoix, harpe, trompette

Ce programme raconte des histoires de femmes, de saintes, de mystiques et de mères, entre le répertoire des traditions médiévales et orales ; en particulier, il insiste sur le fait que le langage utilisé par les saintes, mais aussi par les mères, est avant tout un langage corporel. L’église, déjà avec saint Paul, avait interdit aux femmes l’utilisation de la parole en public et en général la prédication féminine. C’est donc à travers le corps et les visions que la parole des femmes s’exprime. La voix de la sibylle dans le Judici signum décrivant ce qui se passera le jour du Jugement dernier. La voix de santa Barbara qui affirme obstinément son refus d’épouser un noble imposé par la famille, car elle est déjà, depuis son enfance, l’épouse du Christ. C’est la voix de Marie qui chante la berceuse à l’enfant Jésus et prévoit sa mort sur la croix, et c’est son corps devant la croix qui est décrit dans le Stabat Mater de Calenzana. Le corps de Marie-Madeleine deviendra le symbole de sa rédemption, grâce à la rencontre avec le Christ, le seul à ne pas la juger. Avec ses cheveux elle va sécher ses pieds, avec la Vierge Marie, elle sera témoin de son agonie et annoncera sa résurrection aux apôtres. L’histoire de Cecilia, restée vivante dans la tradition orale de nombreuses régions italiennes, chante comment, pour sauver son mari condamné à mort, Cecilia accepte de passer une nuit avec le capitaine : or dans toutes les versions du texte, le sacrifice de son corps et la perte de son honneur ne le sauvera pas de la pendaison. Le concert se termine avec Il Cantare de Lucrezia Borgia, dans la tradition des conteurs d’Histoires des XVe et XVIe siècles qui, en utilisant l’ottava rima, chantaient la vie de personnages illustres, tant sur la place que dans les cours. Un hommage à cette femme, fille du pape Borgia et sœur de Cesare Borgia, dont on célèbre cette année le 500e anniversaire de la mort.

Organisé en partenariat avec le Collectif Yao. 

Tarifs 20/12/5/0 €

Billetterie sur le site du CIMM ou sur place 1 heure avant le concert.