Le CIMM, Coup de coeur de la Fondation Banque Populaire du Sud

Bonamico Buffalmacco, Trionfo della morte, Italy ca. 1338-1360 – Campo Santo Pisa

La Fondation Banque Populaire vient d’attribuer un prix au CIMM pour soutenir son projet de développement d’un instrumentarium « médiéval » à destination des artistes professionnels et des étudiants.

Récompensé déjà quatre fois, le CIMM est très heureux cette année de compter à nouveau parmi les lauréats, et d’avoir obtenu le Coup de cœur de la fondation. Le CIMM fait partie des cinq associations récompensées par la Fondation Banque Populaire du Sud dans la catégorie Patrimoine culturel local.

A travers ce projet, nous souhaitons transmettre et valoriser les gestes, les pratiques et les savoir-faire liés à l’artisanat d’art traditionnel en développant un instrumentarium « médiéval » mis à disposition des musiciens professionnels et des étudiants. Cet instrumentarium fera aussi l’objet d’expositions tout public dans le sud de l’Occitanie.

Nous comptons à ce jour onze instruments, auxquels vont s’ajouter au printemps une lyre mérovingienne et un psaltérion. La facture de ces instruments nous permet d’élargir les répertoires musicaux et de rendre les cours et formations plus concrètes pour les étudiants.

Nous obtenons ainsi la restitution d’un psaltérion, à partir de représentations originaires du Languedoc-Roussillon. Le psaltérion est de type « canon », en forme de trapèze rectangle. Cet instrument sera facturé par Olivier Féraud et joué par le musicien Baptiste Chopin, dans le cadre d’un concert de création à Saint-Guilhem. Il est l’objet de la thèse en recherche et pratique conduite par Baptiste Chopin et dirigée par Marylène Possamaï (Université Lyon 2), Pierre Hamon (CNSMD de Lyon) et Gisèle Clément (université Montpellier 3).

La lyre mérovingienne sera construite dans le cadre d’un atelier ouvert à des stagiaires et animé par les luthiers Audrey Lecorgne et Julian Cuvillier (atelier Skald). Une fois l’instrument terminé, il s’agira de l’encorder avec la reconstitution du chevalet de bronze pour se rapprocher d’un son perdu depuis quatorze siècles… Ce projet s’inscrit dans notre volonté de valoriser, créer, diffuser et transmettre les musiques médiévales en prenant en compte l’apport de la recherche musicologique et anthropologique.

Les instruments seront restitués au printemps et le grand public pourra les découvrir lors du festival Les Marteaux de Gellone à Saint-Guilhem-le-désert. Le CIMM programme son traditionnel salon d’archéolutherie dans le cadre du festival, les 28 et 29 mai.

Julian Cuvillier

A propos de la Fondation Banque Populaire

La Banque Populaire du Sud a lancé sa fondation d’entreprise en 2013 afin de renforcer son engagement sociétal et affirmer l’esprit coopératif qui anime ses sociétaires et ses collaborateurs.Elle intervient en faveur des associations locales et des jeunes dans les domaines suivants : l’insertion par l’emploi et la promotion de l’entrepreneuriat, l’innovation sociale et environnementale, le patrimoine culturel local et l’initiative jeunes.

Elle intervient sur les sept départements de la Banque Populaire du Sud : l’Ariège, les Pyrénées-Orientales, l’Aude, l’Hérault, le Gard, la Lozère et le Sud de l’Ardèche et organise deux appels à projets par an. Les dates sont publiées sur son site Internet.

Pour mener sa mission, la Fondation bénéficie d’un budget de 180 000 euros par an. Elle est présidée par Françoise Guetron-Gouazé, vice-présidente du conseil d’administration et présidente du comité sociétariat de la Banque Populaire du Sud.

>>> fondation-bpsud.fr • fondation@groupebps.fr

Voir sur Midi Libre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *