FABRIQUE DE MUSIQUES médiévales

Fondé sur la synergie entre chercheurs, artistes, archéo-luthiers et étudiants, le Centre
International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM) promeut la création, la
diffusion et la transmission des musiques médiévales en prenant en compte l’apport de la
recherche (musicologique, anthropologique) et les enjeux contemporains du spectacle vivant.

Il désire sensibiliser un large public à la richesse et l’originalité de ces musiques : les musiques du
Moyen Âge nous ouvrent à d’autres mondes, ceux des hommes d’hier, mais aussi à d’autres
cultures qui ne partagent pas le même imaginaire historique que celles de l’Europe Occidentale.
Ces musiques appellent une autre relation à la mémoire, à sa construction au travers de
comportements musicaux, et montrent de nombreuses similitudes avec certaines traditions orales
bien contemporaines invitant à repenser les notions de patrimoine et de transmission.

C’est pourquoi, en cohérence avec la politique culturelle et patrimoniale des collectivités
territoriales, il a mis en place le projet Musiques médiévales au XXIe siècle et s’est donné pour
missions d’articuler création et recherche en phase avec le monde contemporain, de développer la
pratique des musiques médiévales par la formation spécialisée et professionnelle, de participer à la
formation des amateurs par l’organisation de stages, d’impulser la pratique de l’archéo-lutherie et
de valoriser le patrimoine immatériel régional.

Le CIMM est conventionné avec l’Université Montpellier 3 et le Conservatoire à Rayonnement Régional
de Montpellier Méditerranée Métropole et développe des partenariats nationaux et internationaux
notamment avec la Fondation Royaumont et Medieval Music Besalú.

gisèle clément

Fondatrice et directrice du Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM)

Enseignante-chercheuse à l’université Paul-Valéry – Montpellier 3, ancienne élève de Marie-Noël Colette (EPHE, Paris) et Olivier Cullin (Université François-Rabelais de Tours), ses recherches portent sur le chant liturgique occidental, en particulier sur les chants de procession (genèse du processionnal, constitution et circulation des répertoires, IX e -XV e s.) et sur le motet des XIII e et XIV e siècles. Elles s’élargissent vers les questions liées à la vocalité et aux sonorités musicales, aux conditions de la performance musicale et plus généralement à l’environnement sonore médiéval. Depuis 2007, elle développe avec des chanteurs et instrumentistes professionnels spécialisés un travail de valorisation de la recherche et de transfert des savoirs orienté vers le spectacle vivant et la formation pratique. Dans cet objectif, elle a fondé en 2014 le Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM). Voir dans les musiques médiévales, au-delà d’un magnifique patrimoine immatériel, des musiques vivantes, posant à la fois les questions de leur restitution et celles de la scénologie et de la scénographie du spectacle contemporain, voilà ce qui oriente tout son parcours de chercheuse et d’enseignante.

actualités

Bilan du festival

Lire l'article en entier

Atelier d’archéo-lutherie

Lire l'article en entier