FABRIQUE DE MUSIQUES médiévales

Direction Gisèle Clément

PATRIMOINE ET CULTURE VIVANTE

Le patrimoine artistique, témoin de notre histoire, relève-t-il du passé ou s’insère-t-il dans le présent ? Le patrimoine immatériel que constituent les archives des musiques médiévales donne-t-il lieu, aujourd’hui, à une culture vivante pour les citoyens du XXIe siècle que nous sommes ? Ces musiques font-elles sens dans notre monde hypermoderne ? Ont-elles encore quelque chose à nous dire de notre humanité, comme l’art s’attache depuis longtemps à le faire ? Ont-elles encore une valeur ? 

Quelle place leur accordons-nous dans l’attention à la diversité culturelle que nous prônons, en miroir de l’attention à la diversité du vivant qui s’impose maintenant à nous ? Quels éclairages et quelles alternatives apportent-elles aux cultures médiatiquement ou politiquement priorisées ? Cela vaut-il encore la peine d’investir et d’œuvrer à leur actualité comme à leur sauvegarde ? Représentent-elles une dissidence culturelle nécessaire ?

C’est à partir de ces champs de questionnement que le CIMM élabore, dans une synergie partenariale, un projet singulier et novateur fondé sur le patrimoine historique et anthropologique des musiques médiévales, convaincu tant de leur valeur artistique que de leur actualité pour nos sociétés. Pour la saison 2023-2024, et en continuité avec les saisons précédentes, le CIMM met en œuvre un programme d’actions riche et audacieux, qui s’adresse à la diversité des publics : néophytes, amateurs, élèves, étudiants ou experts. Un programme qui fait la part belle à la diversité des esthétiques musicales, du chant grégorien à la lyrique courtoise, aux motets des XIIIe et XVe siècles. Et qui voyage dans les géographies musicales de la France à l’Espagne, à la Grèce, jusqu’à l’Inde du chant carnatique et aux musiques gitanes…

Yves Massarotto, Président et Gisèle Clément, Directrice

gisèle clément

Fondatrice et directrice du Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM)

Enseignante-chercheuse à l’université Paul-Valéry – Montpellier 3, ancienne élève de Marie-Noël Colette (EPHE, Paris) et Olivier Cullin (Université François-Rabelais de Tours), ainsi que du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, ses recherches portent sur le chant liturgique occidental, en particulier sur les chants de procession (genèse du processionnal, constitution et circulation des répertoires, IXe -XVe s.), sur les offices de saints et sur le motet des XIIIe et XIVe siècles. Grâce au CIMM et à la relation étroite avec les artistes, elles s’élargissent vers les questions liées à matière sonore (modalité, vocalité, sonorités), au geste et au corps. Depuis 2007, elle développe avec des chanteurs et instrumentistes professionnels spécialisés un travail de valorisation de la recherche et de transfert des savoirs orienté vers le spectacle vivant et la formation pratique. Dans cet objectif, elle a fondé en 2014 le Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM). Voir dans les musiques médiévales, au-delà d’un magnifique patrimoine immatériel, des musiques vivantes, posant à la fois les questions de leur restitution (approche historique et anthropologique) et celles de la scénologie du spectacle contemporain (recherche-création), voilà ce qui oriente tout son parcours de chercheuse et d’enseignante.

actualités

financement participatif

Lire l'article en entier

Cours avec Brice Duisit – chansons narratives

Lire l'article en entier

Patrick Boucheron, Président d’honneur du CIMM

Lire l'article en entier

début du cycle 26 janvier – inscrivez-vous !

Lire l'article en entier