Atelier d’archéo-lutherie avec Olivier Féraud

Restitution des vièles à archet du tympan de Moissac (début du XIIe s.)

Du 19 au 26 mai 2018 à Saint-Guilhem-le-Désert (34150)

Objectifs du stage : 

Ce stage collectif d’archéo-lutherie est dédié à la réalisation de vièles à archet. Les modèles de référence sont les instruments sculptés sur le portail de l’abbatiale de Moissac, daté d’environ 1120. Ce portail figurant les 24 Vieillards de l’Apocalypse est exceptionnel pour la qualité de ses sculptures et la beauté des instruments représentés. Il s’agit de petites vièles piriformes à 1, 2 et 5 cordes. Le stage consistera en une initiation à la facture instrumentale médiévale, notamment à travers la sculpture de l’instrument dans la masse et la découverte des techniques de constructions anciennes. Un archet sera également réalisé pour chaque vièle. Selon le nombre de participants, il sera réalisé 2 ou 3 instruments. Ces instruments réalisés collectivement seront ensuite confiés au CIMM.

Aspects pratiques : 

– outillage de sculpture des participants bienvenu

– tous niveaux mais expérience dans les travaux manuels et/ou sculpture bienvenue

– musiciens bienvenus

– il ne s’agit pas d’une formation à la lutherie

Le maître de stage : 

Olivier Féraud est luthier, musicien et docteur en anthropologie sonore. Sa profession de luthier et chercheur indépendant en archéo-lutherie l’a amené à se spécialiser dans les instruments à cordes du Moyen-Âge allant du VIe au début du XVIe siècle, parcourant les cordes frottées, les cordes pincées et les claviers. Son travail d’archéo-lutherie, centré sur le respect des techniques et des matériaux de fabrication, repose sur des recherches minutieuses puisant dans l’archéologie, l’organologie, la musicologie ou la philologie, avec toujours ce défi d’à la fois redécouvrir des sonorités oubliées et souvent inédites, et de façonner un son « sur mesure ». Depuis plus de 15 ans, il a réalisé des instruments pour des musiciens spécialisés, des ensembles reconnus tels que Sequenzia (Benjamin Bagby) ou Ligériana (Katia Caré) et participe à des projets internationaux de reconstitutions instrumentales tels que l’Instrumentarium de Chartres (2013) ou le projet « De la piedra a la Madera » (initié en 2016 par le luthier espagnol Jesus Reolid). Sa pratique musicale prolonge ses recherches de sonorités parcourant les différents répertoires des musiques anciennes autant que les musiques expérimentales. Spécialisé dans l’accompagnement des chansons des troubadours pendant plus de 15 ans et membre de l’ensemble Flor Enversa jusqu’en 2015, il se produit au sein de différents ensembles de musique médiévale tels que l’Ensemble vocal de Notre-Dame de Paris ou la compagnie Orion.

Pour loger à Saint-Guilhem-le-Désert : 

  • ACCUEIL SAINT-ELIE

          Rue du Bout du monde

          Tél : 04 67 57 75 80

          Mail : accueil.csj@orange.fr

          Hébergement en dortoir 7 places ou chambre un ou deux lits (douche et sanitaires sur le palier) ou en chambre            avec douche et sanitaires. Libre utilisation d’une cuisine et salle à manger.

  • HÔTEL LA TAVERNE DE L’ESCUELLE

          11, grand chemin du Val de Gellone

          Tél : 04 67 57 72 05

  • HÔTEL LE GUILLAUME D’ORANGE

          2, avenue Guillaume d’Orange

          Tél : 33 (0)4 67 57 24 53

          Possibilités de restauration dans le village de Saint-Guilhem-le-Désert

Tarifs et inscriptions : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *